Exemple

Projet Bénin

Le partenariat de Sol’6 avec l’association franco-béninoise Cœur en Partage a débuté en 2014. Créée et présidée par Marie-Anne AIDEKON, une ancienne enseignante française, l’association Cœur-en-Partage agit dans le petit village de Saclo, au nord d’Abomey dans la banlieue de Bohicon. Elle a pour principal objectif d’améliorer la scolarisation des enfants du village.
Photo 1
Bien que l’école soit obligatoire au Bénin, seuls une dizaine d’enfants par classe arrivent à la fin du CM2, contre plus de 40 en cours préparatoire. Cette déscolarisation est principalement due à la précarité financière des parents : quand les enfants arrivent à la fin de leur cahier d’école, ne pouvant en acheter un nouveau, ils cessent de venir. Beaucoup d’enfants aident également leurs parents au marché et n’assistent donc pas à de nombreuses leçons. Par ailleurs, les grèves répétées des enseignants béninois font que les enfants sont parfois laissés plusieurs mois sans école.

La première année de partenariat entre Sol’ 6 et Cœur-en-Partage a débouché sur deux projets de solidarité au cours de l’été 2014.

 

PROJET BENIN JUILLET 2014

L’équipe Sol’6 du mois de juillet 2014, composée de 6 membres, était la première équipe Sol’6 à fouler le sol béninois.

A l’école

Vivant un mois dans le petit village de Saclo, ils ont assuré des séances de soutien scolaire en français et en mathématiques toutes les matinées de semaine pour les classes de CE1, CE2 et CM1, ainsi que des activités ludiques pour les enfants les après-midis. A l’issue des 3 semaines de soutien scolaire, une kermesse a été organisée et les élèves se sont vus chacun remettre un « Diplôme de bon travail », leur progression  ayant été évaluée par la réalisation de tests le premier jour et le dernier jour.

Photo 2

 

Ont été également donné des fournitures scolaires, cahiers et stylos pour les élèves, et craies et feutres pour les enseignants.

Photo 3

Au dispensaire de santé

Ils ont par ailleurs travaillé au dispensaire de santé de Saclo : sur demande du Major du dispensaire, ils ont financé la pose de moustiquaires en grillage sur toutes les fenêtres de la case de santé et de la maternité, afin de protéger le personnel, les patients, et particulièrement les nouveaux-nés,  des moustiques et des maladies qu’ils véhiculent.

Photo 4

Ils ont également entamé la
réfection de la case de santé : plusieurs pièces étant envahies par les décombres depuis des années, l’équipe Sol’6 a entrepris de ranger et nettoyer ces pièces afin d’en faire un nouveau box de consultation.

Ils ont aussi fait don de tables, de bancs et d’un tableau ardoise pour les séminaires donnés sous la pagode du dispensaire.

Sol’6 a également fait don de matériel pour le dispensaire : une horloge pour la salle d’accouchement, des poubelles métalliques pour les aiguilles souillées, des stéthoscopes, des thermomètres … , ainsi que des médicaments de première nécessité, principalement ceux utilisés pour le traitement du paludisme.

Photo 5

En prévention

Sur demande de Cœur-en-Partage, les membres de Sol’6 ont organisé des ateliers de discussion sur la sexualité, en formant des groupes de parole avec des adolescents (séparés pour les filles et les garçons). En plus de parler de prévention des maladies, a été abordé le sujet des grossesses précoces des jeunes béninoises, un sujet encore tabou.

PROJET BENIN AOUT 2014 :

A l’école

La deuxième équipe Sol’6 en mission en Bénin, composée elle aussi de 6 membres, a assuré la poursuite du soutien scolaire pour les élèves en difficulté du village, tous les après-midis. A la fin des 3 semaines de soutien scolaire, ils ont organisé une nouvelle kermesse pour les enfants et leur ont offert à chacun un ballon.

Photo 6

A la demande du directeur de l’école de Saclo, ils ont financé la construction de latrines tout près de l’école, et ont aménagé une bibliothèque qu’ils ont remplie de livres pour les enfants. Ils ont également fait don de fournitures scolaires pour assurer que les élèves aient assez de cahier et de stylos pour tenir l’année à l’école.

Photo 7

Au dispensaire

Le coût du système de santé béninois est le principal obstacle au bon suivi de l’état de santé de la population. Les patients doivent personnellement financer pour leur consultation au dispensaire ou à l’hôpital, mais également acheter le matériel nécessaire consommable nécessaire à la réalisation des soins. Pour faciliter l’accès aux soins, les membres de Sol’6 ont mis en place des kits de matériel médical standard (compresses, seringues, fils de suture …) au sein du dispensaire.

Photo 8

Continuant le travail titanesque du rangement de la case de santé, l’équipe a également financé l’achat d’armoires et de boites pour ranger et ordonner les dossiers des patients du village.

En prévention

Les membres de Sol’6 ont organisé des ateliers d’initiation aux premiers soins pour les parents du village : de petites plaies peuvent en effet être à l’origine d’infections plus étendues et graves, ils ont insisté sur la désinfection des plaies, même petites, afin de limiter les surinfections.

Photo 9